Mademoiselle Elo, V'là Ton article

Publié le par Jo

Bon voilà, aujourd'hui j'ai fait une conneries monumentale!!! J'ai promis à une copine que j'allais lui faire un poème de 40 vers avec que des rimes en "ULE". Et comme je tiens toujours mes promesses, vous allez pouvoir le découvrir.

 

Mais avant toutes choses, je voudrais vous présenter Elodie. Elle a 23 ans et fait des études d'ortophoniste (c'est pas une musicienne, c'est pour les personnes qui ne s'expriment pas correctement! Enfin, d'après ce que j'ai compris). Elodie, pour ceux qui suivent mon blog, est mon ex-copine avec qui j'ai passé que des très bon moments (sauf ma rupture snif) et avec qui j'ai découvert l'amour, moi, le petit puceau invertébré des bas quartiers (non j'déconne, j'avais déjà pratiqué avec un chat "cf: article précédent"). Elodie est comme le père noël (aucun rapport avec la barbe) tant qu'on ne la connait pas, on ne croit pas qu'elle existe. Maintenant que j'ai fait plein de compliments sur elle, je vais vous faire son CV rapidement.

Née le 23 février 1982, Elodie est issu d'une famille nombreuse (elle a 1 frère quand même). Dès l'âge de 6 ans, elle se lance dans l'élevage de lapin nain angora dont la vente des poils lui permettra dès l'âge de 11 ans d'investir dansune plantation de café dans le sud de la colombie. Dès lors son destin qu'elle croyait tout tracé se retrouve en fait détourné par l'apparition dans sa vie de Monsieur Popples, qui après lui avoir offert des bonbons qui piquent dans la bouche l'entraine dans la découverte de sa future passion: l'orthophonie (je viens de faire un changement de cap digne du grand skipper qu'était le captain Igloo)

C'est donc en Belgique qu'Elodie poursuit ses études depuis plusieurs années avec dans l'esprit de nous soigner Kevin et Moi de notre grande maladie.

 

Ce qu'elle aime faire: jouer du Polnareff sur son clavier, chanter des chants québecquois avec l'accent marseillais, faire des puzzles, courir autour de sa voiture pendant 35min tout les matins (elle est assez space, c'est vrai) et enfin, la poterie en terre cuite.

 

Ce qu'elle déteste faire: courir autour de son clavier pendant 35min, chanter du Polnareff en québecquois avec l'accent marseillais dans sa voiture, faire des puzzles en terre cuite et enfin, parler de la dame blanche avec Said (pas le fantôme, mais le dessert)

 

Voici donc sa photo pour ceux qui souhaitent savoir à quoi elle ressemble:

ça n'est pas une annonce de rencontre alors merci de ne pas demander plus de renseignements, ou alors, allez directement sur son blog dont je fais la pub

ICI

Maintenant, voici le poème que je lui ai écrit (en fait je l'écris au fur et à mesure lol) et avec des rimes en "ULE" ne vous attendez pas à un chef d'oeuvre mais plutôt à une suite de phrases sans aucun rapport:

Elodie t'es nulle (c'est juste pour le titre lol)

 

Toi qui vis dans une bulle

Du matin au crépuscule

Te rends tu compte que la vie est nulle

Que tout le monde meurt surtout pendant la canicule.

Jusqu'au jour ou sans mon pull

Je t'ai montré que pour toi, mon coeur brûle

Très vite avec tes gesticules

J'ai compris que je serai comme une libellule

Evitant les queues des Mules

Pour ne pas me retrouver sur les rotules

Et puis en fait à la fin de la pellicule

On est reparti dans ton véhicule

On a roulé en noctambule

Jusqu'à ce que les flics , que moi j'encule

Nous arrête pour vérifier ton immatricule

Devant chez moi sans qu'on recule

Dans un doux baiser presque crédule

Nos lèvres se sont croisées tel un réticule.

Depuis avec toi jsuis comme une Gellule

Que tu prends pour être moins nulle

Car à tes côté jsuis minuscule

Mais ton moral je manipule

Avec mes blagues dignent des Nuls

Depuis les choses ont changés sans que j'articule

Et je ne parle pas de clavicule

Mais bien de cette petite pillule

Que j'digère mal mais j'dissimule

Mes sentiments qui peu à peu s'annule

Maintenant vlà la partie ridicule

Ou vont travailler vos ridule

Car plus j'avance et plus simule

Que de moi même je suis l'émule.

Il est minuit et dans mon vestibule

Et je cherche toujours des rimes en ule

Ce poème me gonfle comme un pustule

Et me plonge comme un fuligule

Qui a raté sa vocation de funambule.

Dans toutes ces phrases j'ai même pas parlé d'ovule

Le sexe la drogue, même pas j'stipule

Je vous laisse donc avec ce poème qui m'a cassé les... testicules

 

Voilà pour ce poème, j'espère qu'il vous a plus même si au début il n'est pas très drôle, il laisse rêveur quand même lol.

Tu vois Elo, j'tiens mes promesses et j'voudrais bien te faire les f.... euh non.... merde c'est fini les rimes.

Bon comme j'ai galéré, j'espère que vous allez prendre au moins 5 min pour laisser un comm. Merci

Publié dans Mes Amies

Commenter cet article

ely 03/12/2006 19:18

HEllo !Alors là !! Chapeau !! jaurais jamais pu ...en + ca a du sens  !! Bravo ! ;)PS : je passais par ici tout à fait par hasard !

ann 25/03/2005 13:44

c clair que c'est un poeme tres sympa et c vrai que c touchant.. il ne faut pas toujours réfléchir et se laisser aller .. on est souvent plus heureux comme ça..

audrey 25/03/2005 13:07

ohhhh, c'est un aspect de toi que je ne connaissais pas!!!!!!!! Tu vas pouvoir rivaliser avec le susper poêmes de Johan!!!! Quoi que "Kevin" (je ne le connais pas :s) a fait très fort également!!!! lol

stéf 25/03/2005 12:28

je sais pas pourquoi vous etes plus ensemble, mais vous avez l'air encore acro l'un a l'autre! c'est dommage!
beau poeme! meme celui de kevin m'a fait rire!

Jo 25/03/2005 10:58

Je pense que tu n'as pas du tout saisir Julie. Nous sommes plus ensemble Elo et moi mais bon le poème est assez difficile à saisir, je te l'accorde.lol
Mais bon, merci quand même pour le compliment: c'est vrai qu'on est MIMI!!!